Vers de nouveaux objectifs sportifs pour Mallaury

Mallaury est une sportive passionnée d'athlétisme, une championne !

Etudiante en STAPS, Mallaury est une sportive passionnée d’athlétisme, d’escalade, de snowboard, de ski de fond, de vélo et de plein d’autres sports. Entre ses études et ses grosses journées sportives, la femme de 22 ans a donné son témoignage à l’équipe de l’AuRA des Sportives.

Dans le sport, le partage, les encouragements, les rencontres, la cohésion sont très importants à mes yeux

Mallaury est une athlète de 22 ans, originaire du massif du Vercors (entre l’Isère et la Drôme). Elle est étudiante en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) à Gap. A côté, elle travaille dans l’animation et dans l’accompagnement de personnes en situation de handicap mental, sur des activités de loisir/sportives/culturelles.

La jeune femme pratique l’athlétisme en club (demi-fond et cross) depuis 5 ans. « J’ai rencontré mon entraîneur. C’est lui qui m’a motivée à prendre une licence en janvier pour que je puisse découvrir l’athlétisme. » explique-t-elle. Ce qu’elle aime dans le demi-fond c’est l’aspect compétitif et la recherche du dépassement de soi. Mais ce sont surtout le partage, les encouragements, les rencontres et la cohésion qui sont importants à ses yeux.

J’aimerais être initiée à l’alpinisme et à la cascade de glace. Il y a quelques années je pensais que ça ne m’était pas accessible.

Décrire Mallaury comme une simple athlète serait réducteur. Effectivement, cette sportive est une passionnée de snowboard qu’elle pratique depuis 10 ans et est une fan d’escalade. Mallaury grimpe depuis le lycée. Elle est passée par des associations lycéennes (UNSS) et étudiantes où elle a appris toutes les manipulations avant d’acheter son propre matériel. La grimpeuse se rend régulièrement en falaise avec des amis. « J’aime beaucoup aller en montagne, peu importe le sport (V.T.T., snowboard, escalade). « Cela me permet de prendre du recul avec certaines choses du quotidien » détaille la sportive.

Mallaury s’est déjà fixée des objectifs sportifs pour l’année 2021. Elle souhaite réussir à grimper du 6B à vue en escalade. Mais elle ne s’arrête pas là. Elle aimerait être initiée à l’alpinisme et à la cascade de glace. Des objectifs qu’elle pensait inatteignables il y a encore quelques années.

Pour finir, Mallaury a un mot pour toutes les personnes qui hésitent à se lancer dans un sport : « Chacune est capable de faire du sport. Il ne faut pas croire qu’il y a besoin d’avoir un certain niveau : la personne la plus forte, c’est celle qui est partie de plus loin. »

Dans le même style